Qu’est-ce qu’un growth hacker ? Une personne qui s’intéresse à la découverte de nouveaux moyens d’exploiter l’Internet et d’en tirer le meilleur parti est un growth hacker. Les growth hackers sont des experts dans la recherche de failles dans les réseaux, puis ils trouvent un moyen d’exploiter ces failles, soit en écrivant un logiciel qui correspond à la faille, soit en vendant le logiciel. Pour bien faire son travail, le “growth hacker” doit avoir une connaissance suffisante d’Internet et de l’informatique pour écrire le logiciel de manière indétectable. Le pirate aide ainsi son employeur à trouver de nouveaux moyens d’exploiter l’internet sans que personne ne s’en aperçoive.

Pourquoi faire Growth Hacker ?

Les Growth Hackers sont également des experts des médias sociaux. Ils se concentrent généralement sur une plateforme sociale, comme Twitter, ou sur plusieurs, selon leur intérêt. L’objectif d’un growth hacker est de trouver une plate-forme sociale qui lui offre une occasion unique de se forger une réputation, de se faire des amis et de gagner des adeptes. Il peut également participer à des forums de discussion en ligne, créer des liens vers des articles de blog et utiliser les sites de médias sociaux pour faire la publicité de son nouveau logiciel ou service. Tout cela revient à un seul objectif : créer une marque, ce qui peut conduire à ce que l’on appelle une croissance “virale”.

C’est quoi le marketing viral ?

Si une personne s’intéresse à ce domaine en pleine expansion qu’est l’Internet et l’informatique, ce qui lui vient à l’esprit est probablement le scénario tristement célèbre du “piratage d’une agence gouvernementale”. Toutefois, le terme a été étendu à ce que l’on appelle le “marketing viral”. Par exemple, une personne qui a piraté les informations relatives aux salaires de Disney a utilisé le marketing viral pour diffuser ses connaissances auprès des autres employés. Ce faisant, un grand growth hacker a pu contribuer à augmenter le nombre de personnes qui étaient au courant du piratage.

Un autre terme courant dans le domaine du growth hacking est le marketing dit “viral”. Ce terme a été inventé par Jon Miller, qui est le créateur du site Web viral WordPress. Il voulait créer un moyen pour ses lecteurs de lui rendre la pareille et de l’aider. Il a donc créé ce que l’on appelle un bouton de don. Lorsqu’un lecteur cliquait sur ce bouton, il était redirigé vers une page de don où figurait son nom et où il pouvait faire un don par carte de crédit.

Çà sert à quoi un growth hacker ?

Les Growth Hackers ont également contribué à créer un moyen pour les spécialistes du marketing sur Internet d’augmenter l’acquisition de clients. Un terme utilisé par de nombreux spécialistes du marketing sur Internet est le “marketing d’acquisition”. Ce terme décrit un certain type de marketing Internet qui consiste à trouver de nouveaux clients, à gagner leur confiance et à les convaincre qu’ils ont besoin de ce que le spécialiste du marketing propose. Une fois qu’un client est devenu un client, le spécialiste du marketing utilise cette relation pour renforcer sa propre visibilité en ligne. Il s’agit d’une forme de marketing viral, car une fois qu’une personne est devenue un client, elle en parle à d’autres personnes. Cela augmente la probabilité que cette personne parle d’elle à ses amis et le cycle continue.

On attribue également aux Growth Hackers l’invention du terme “Startup Labs”. Ce terme désigne le processus consistant à mener diverses expériences sur des produits avant leur lancement. On leur doit la découverte que les méthodes de marketing traditionnelles ne fonctionnent pas pour la plupart des nouvelles startups. Afin de rendre les méthodes de marketing traditionnelles plus efficaces pour les nouvelles startups, ces growth hackers doivent effectuer des tests sur les produits dans le but d’aider à augmenter l’acquisition de clients.

Le terme “growth hackers” a également été utilisé pour décrire les entreprises qui embauchent un grand nombre d’employés. Une entreprise qui embauche un grand nombre d’employés qui effectuent tous une tâche peut devenir un entonnoir. C’est le cas lorsque les entreprises qui embauchent des employés utilisent un employé pour effectuer une certaine tâche, mais qu’un autre employé effectue la même tâche, mais à un taux de rémunération inférieur.

Le terme “growth hacker” gagne rapidement en importance. Une personne qui se considère comme un hacker peut également être un spécialiste du marketing ou un homme d’affaires axé sur les données. À mesure qu’Internet continue de se développer et de s’étendre, il est probable que les “hacks” futurs deviendront plus courants et plus importants. Le piratage est devenu une facette nécessaire des entreprises en ligne, car Internet permet d’accéder aux informations et de partager rapidement des données. Comme de plus en plus de personnes utilisent l’Internet et continuent d’être attirées par sa flexibilité et sa rentabilité, nous pouvons nous attendre à voir une variété de nouveaux hacks à venir. Mais quelles qualités pour devenir growth hacker ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code